Présentation du dispositif

L’Institut Régional Jean Bergeret, implanté dans la région Rhône-Alpes /Auvergne depuis 1982, reconnu pour son expertise sur les questions de conduites à risques chez les jeunes, a été désigné depuis le 1er septembre 2015 par la Préfecture du Rhône pour porter le DAPR, et conduire des actions de prévention, de formation et de soutien en direction des familles, des jeunes et des professionnels.


1er module : Actions en direction des familles Et entourage familial : soutien à la parentalité

A/ Groupes d’expression et d'échanges, proposés aux parents, familles, proches des jeunes en risque de radicalisation,

afin de communiquer sur les difficultés rencontrées, sur les questions restées en suspens en lien avec la problématique (phénomène de radicalisation, processus et modalités d’endoctrinement..). Rythme : 1 fois/mois, animé par sociologue et psychologue.

B/ Accompagnement individuel des parents (qui sont souvent à l’origine du signalement de leur enfant)

  • Sur un plan socio-éducatif : assuré par un travailleur social également en lien avec les acteurs de terrain susceptibles d’être déjà en contact avec ces familles.
  • Sur un plan psychologique : par une psychologue dans une mission de médiation, de soutien, et de conseil, sans visée thérapeutique à long terme.

2ème module : Actions en direction des personnes, dites « signalées » (mineurs ou majeurs) : accompagnement personnalisé

A/ Accompagnement individualisé des personnes signalées (seuls les signalements transmis par la CPRAF sont pris en charge par le D.A.P.R)

L’objectif du suivi personnalisé en direction des personnes signalées est les entendre sur leurs représentations et leur état d’esprit afin de bien cerner à la fois le degré d’engagement, et de « partir de là où ils en sont» pour amorcer la relation et accompagner leur rapport à l’objet radical.
Nous abordons cette action sous différents « angles d’accroches » : entretien individuels (éducatifs ou psychologiques), rendez-vous en « aller vers » là où la personne accepte de nous rencontrer (visites à domicile, cafés, lieux publics, etc), texto, mail, réseau social...
Des actions spécifiques pourront être proposées dans un second temps, et sur le mode collectif : ateliers vidéos, ateliers boxe, séjours de rupture (France et étranger).

3ème module : Appui aux professionnels

A/ Journées de formation et de sensibilisation en direction des équipes et des professionnels confrontés dans leurs pratiques et contexte professionnel à la question du risque de radicalisation :

  • Mieux comprendre les processus de radicalisation, en repérer les indicateurs de risques
  • Pouvoir aborder la question avec son usager et ses collègues
  • Mieux connaître la laïcité, l’islam et ses fondamentaux
  • Journées « à la carte » sur demande des institutions en demande d’un appui spécifique.
  • Travail de réflexion opérationnel, sur études de cas.
  • Groupes pluri-professionnels recommandés
  • Devis sur demande


B/ Plateforme numérique interactive et à la e-formation https://dapr-aura.fr

  • Espace collaboratif à tous professionnels qui souhaitent bénéficier de ressources et matériaux existants (supports formation, vidéos, interview, brèves et recensions, médiathèque...) tout en construisant leurs propres parcours d’information-formation.
  • Accès sur demande auprès du DAPR.

C/ Comité d'Appui Opérationnel (CAO)

Ce Comité d’Appui réunit des professionnels de tous secteurs susceptibles d’être impliqués dans la prise en charge des jeunes et des familles signalés. Les CAO traitent de situations qui ont fait l’objet ou non d’un signalement auprès de la cellule de suivi en préfecture. Ce comité se réunit 1 fois /3 semaines à l’IRJB. Cf calendrier.

Modifié le: lundi 22 octobre 2018, 18:08